Histoire

La sécheresse

On distingue plusieurs types de sécheresses 
– La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations.
– La sécheresse des sols, dite « agricole », se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l’évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l’évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l’eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l’humidité et à la température de l’air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
– La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l’état du sol influant sur le ruissellement et l’infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.
Ces « différentes » sécheresses peuvent intervenir à différents moments, non forcément concomitants, et ne sont pas nécessairement systématiques.

C’était hier.

 

D.F

Un peu de d’histoire en image

La même chose au CKCM

D.F

1923 le canoë vs humour

CLIC ICI

D.F

Kayak en Bois

CLIC ICI

D.F

Garmish 1998

Lien vers autre article CLIC

D.F

Inondation Ile aux sports 1995

ile aux sports crue de 1995 (5)

Galerie CLIC ICI

version télévision

CLIC ICI

D.F

Expérience et maturité

A méditer car la route est longue, on peut considérer que chaque fils correspond à un age différent de la vie.

Chaque étapes est importante mais c’est la prochaine qui compte au bout du chemin.

Expérience et maturité
« Un maître d’escrime vivait avec ses trois fils. Il reçut un jour la visite d’un vieil ami. Les deux hommes ne s’étaient plus vus depuis quelques années et, tout à la joie de leurs retrouvailles, ils échangeaient souvenirs et nouvelles. Et le visiteur de s’enquérir des trois jeunes hommes :  » Pratiquent-ils assidûment l’art du sabre ? Le plus jeune me semblait particulièrement doué, non ? « 
– Attends, répondit le père, nous allons les mettre à l’épreuve … Je crois que l’expérience et la maturité restent déterminantes …

Les trois fils travaillaient à l’étage, dans leur chambre. Le père se leva et plaça un sabre en équilibre sur le panneau coulissant qui fermait la pièce. Il se rassit et appela impérativement son fils cadet : –  » Ioro ! Descends tout de suite ! » Des pas précipités dévalèrent l’escalier. Le panneau glissa, libérant le boken qui tomba en frôlant le garçon : déjà, celui-ci avait fait un bond en arrière et se tenait en garde; superbe et calme de détermination. Tandis que notre visiteur le félicitait, impressionné par cette jeune maîtrise, le père le priait de s’asseoir après avoir remis le boken en place et appelé son second fils. Des pas assurés se firent entendre dans l’escalier, le vantail s’ouvrit mais le boken ne heurta pas le sol : le jeune homme l’avait saisi au vol et le tendait respectueusement à son père. Le troisième fils fut alors appelé et notre ami ne voyait vraiment pas quelle performance supérieure on pouvait attendre de lui ! Quelques secondes s’écoulèrent dans le silence et, soudain, l’autre porte s’ouvrit : –  » Pardon, père, tu m’as demandé ?’ Le maître sourit : ce qui devait être fait avait été fait sans que rien ne soit dérangé.»

Réf: internet CLIC

 

D.F

Orne 1989

 

Sur cette vidéo Lilian Byzard, Alain Chaplin Feeling Bleu et Teddy Papin, Stéphane Joubert Feeling Violet
Merci à Didier Leblanc de Laval pour cette vidéo.

D.F

Le transport en commun version esquimau

5 dans le bateaux pa mal

version Pagayons ensemble
D.F

CKCM 2, rue Paul Doumer 72000 Le Mans - 02.43.84.38.16
©2017 Canoë Kayak Club du Mans